La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Un bric-à-brac bien rôdé pour la FCPE de Rosheim

Le Vendredi Saint n'a pas arrêté les amateurs de bonnes affaires pour venir faire leurs emplettes dans la halle du marché de Rosheim hier matin pour le bric-à-brac organisé par la FCPE de Rosheim, présidée depuis trois ans par Tania Troestler.

Ils étaient plus d'une quarantaine d'exposants à venir vendre tout ce qui concerne les enfants de 0 à 16 ans ce vendredi matin à Rosheim.
Des vêtements au matériel de puériculture en passant par les jeux, les jouets, les livres et les supports pédagogiques, on trouvait de tout dans la grande brocante où le public s'est rendu en très grand nombre.
Même si ce type d'événement est assez récurrent dans la cité, on constate que l'achat d'occasion ne s'essouffle pas tant que cela.
Beaucoup de parents, grands-parents et nourrices, soucieux de payer le juste prix, se tournent aujourd'hui vers les brocantes et l'achat de deuxième main.
"Les enfants grandissent tellement vite que je préfère habiller ma fille avec des vêtements d'occasion qui sont en excellent état plutôt qu'en neuf. Cela me permet de réaliser de véritables bonnes affaires et d'avoir plus de stock d'habits. Les temps sont durs, il n'y a pas de petites économies" explique Laura, maman d'une petite fille de cinq mois. Quant à Jeannine, elle vient renouveler les jouets de ses petits-enfants qu'elle accueille le temps des vacances scolaires : "Je cherche toujours des jeux de société que mon mari et moi pouvons faire avec nos petits-enfants, ça occupe bien, surtout quand le temps ne nous permet pas de sortir".


ruisseau bric à brac 006.JPG


Pour la FCPE de Rosheim, il y avait deux buts à cette manifestation. Le premier était de récolter les fonds nécessaires pour l'impression de tracts en vue des élections de parents d'élèves et le deuxième était à vocation pédagogique.
En effet, il avait été donné pour consigne aux exposant de venir accompagnés de leurs enfants afin de les sensibiliser à la notion d'argent, de les rendre responsables et autonomes dans les transactions financières.
Une bonne partie d'entre-eux ont joué le jeu, laissant les plus jeunes s'occuper de la vente de leurs affaires et d'en récolter, autant que faire se peut, les profits.







04/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 218 autres membres