La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Quand Roger et Erwin Siffer s'invitent au concours du meilleur Ropfkueche.

Rosheim, son beau patrimoine architectural, ses animations, son cadre de vie agréable. On ne tarit pas d'éloges sur la belle cité médiévale.
Mais parler de Rosheim sans parler de son célèbre Ropfkueche serait un manquement à notre richesse gastronomique. Tout comme nous ne pouvons pas parler de notre richesse culturelle sans parler de la Choucrouterie et du non moins célèbre Roger Siffer.

Dimanche 8 novembre, l'Association des Professionnels du Canton de Rosheim organise le concours du meilleur Ropfkueche (voir article   http://www.la-gazette-des-9.com/concours-du-ropfkueche).

Pour marquer cet événement, la municipalité offrira un spectacle de Roger et Erwin Siffer dès 15h dans la Halle au Marché.
A l'issue du spectacle, les prix seront remis aux vainqueurs et une vente de Ropfkueche sera proposée au public.
Les bénéfices récoltés reviendront à l'Association des Amis de Saint-Jacques.


roger siffer.PNG

Accompagné d’Erwin Siffer au piano, Roger Siffer viendra avec ses chansons drôles, franches et tendres vous présenter un spectacle bilingue de chansons, d’actus passées à la moulinette et de sketches. Nous y apprendrons notamment ce qui fait la particularité de l’Alsace et de l’alsacienles différentes prononciations du « non »,  les Lorrains en prendront toujours pour leur grade même si nous sommes aujourd’hui rassemblés dans la Grande Région, l’Alsace comme terre de passage et mélange de l’Europe avec les Celtes, les Romains, les Huns, les Alamans, les Suédois… et puis bien entendu nous y apprendrons également que le Val de Villé est la plus belle des vallées et que tous les plus beaux garçons viennent du Val de Villé …
 
Listes de quelques titres interprétés :  
 
D’r Hans im Schnokeloch : Paroles : Traditionnel – R. Siffer  Musique : Traditionnel - Arrangements : Muller
Müeder i will Ding : Paroles et musique : Traditionnel - Arrangements : Muller
Lettre au cousin : Paroles et musique : Roger Siffer
Fidiralala : Paroles : Traditionnel– Roger Siffer  Musique : Traditionnel   Arrangements : Géranium
 
"Entre la gouaille et la tendresse, SIFFER sait allier la chanson, le charme et le métier.
L'humoriste alsacien touche autant à l'humour qu'à la dérision, mais aussi à l'histoire ou à la
parodie" (DNA)
 
Les interprètes

ROGER SIFFER
Le chanteur
Personnage truculent maniant volontiers l’humour féroce comme une arme, apparaissant en général là où on ne l’attend pas, il a toujours refusé la confortable position de vedette alsacienne. Il brandit ses slogans comme une massue : « Nous sommes des Indiens de l’Europe ».
A ses débuts de chanteur, il puisait largement dans les traditions, collectant les chansons de rues, se faisant accompagner sur scène par des instruments anciens.
Ce travail est présent dans ses 7 disques et dans de nombreuses compilations. Néanmoins, Roger Siffer a très rapidement refusé de se confiner dans la torpeur rassurante et poussiéreuse de l’histoire. Aussi, le protestsong, la chanson engagée, a pris le pas sur le folklore. Mais, la militance est désabusée : « Je ne suis pas un missionnaire en chaussettes blanches ».
De plus, Roger a toujours eu envie de dépasser l’histoire pour ne pas se complaire dans la nostalgie de bon aloi.
Il a choisi le rire grinçant, l’exagération abusive et une naïveté qui ne trompent personne.
Ses spectacles sont, à la fois sérieux et drôles, tristes et gais, visuels et musicaux, irrévérencieux et philosophiques. C’est un décapage du passé et du présent, de l’histoire d’ici et d’ailleurs.
 
Le comédien-auteur, etc…
Ceci étant une bio, précisons tout de même que Roger est né en 1948 à Villé, dans la plus belle des vallées du monde, qu’il fit des études de philosophie sans éclat (licence et demie-maîtrise), et qu’il vint à chanter sa langue maternelle suite à un abus de vin blanc (alsacien s’entend !). Il a fait 7 trente centimètres qui se sont vendus comme des bretzels en Alsace.
Il a également été producteur télé à France 3 pendant 6 ans (variétés et actualités culturelles).
Animateur de l’émission de cabaret satirique « Arrache-moi la Jambe », 2 heures hebdomadaires pendant 10 ans sur Radio France Alsace.
Editeur, il a produit une bonne partie de la chanson alsacienne, il a participé à de nombreux films-télé en Allemagne (avec Percy Adlon entre autres) et en Suisse. Il a édité des calendriers d’insultes, etc…
Auteur d’un livre paru chez Lattès « A chaque fou sa casquette » et de « Morceaux choisis » à la Nuée Bleue, auteur et acteur de 3 comédies ciné-musicales avec martin Graff (dont « Dieu est alsacienne »).
Chanteur à travers le monde : au Congo en 1989, en Inde, au Japon, en Thaïlande, en Corée et en Chine en 1990, en Syrie en 1994 et 1995 et dans presque tous les pays d’Europe. Comédien depuis 1983 (« Le Petit Prince », « Histoires Extraordinaires », « Schnug », « Professor Knatschké »)
Il a écrit des chroniques, Glossen et commentaires hebdomadaires pour Radio Victoria (Allemagne 1991-1993), SWF Fribourg (Allemagne 1993-1997), SR Saarbrücken (Allemagne 1993-1997). Ila tenu le rôle principal dans la « dramatique » radio Hutzelmann (série pour enfants) au SDR Stuttgart (Allemagne 1994-1997).
Comédien dans des feuilletons radio (« Hörspiel » pour SWF Baden Baden et Fribourg (Allemagne).
Prix du journalisme franco-allemand en 1984
 
Il a fondé le Théâtre de la Choucrouterie en 1984 et occupe toujours le poste de directeur. Ce lieu accueille plus de 20 000 spectateurs chaque saison. D’innombrables spectacles y ont été créés : « Vizavi » d’après Karl Valentin, « D’r Theatermacher » de Thomas Bernhard, « Peep Show in de Vogese » de Markus Köbeli, « D’Nacht grad vor em Wald » de Bernard-Marie Koltès, « D’Mamsell Maire » et bien sûr les 22 revues satiriques en alsacien et en français…
 
Depuis 30 ans, Roger et toute sa troupe partent en tournée d’été, les premières années en roulotte, pour sillonner les villes et les villages d’Alsace. Chaque année, ce spectacle mêle des sketches et des chansons multilingues selon une thématique définie avec, en final, une quête à l’ancienne. En effet, les artistes passent dans le public qui remplit de grands paniers avec des œufs, du schnaps, du lard et autres nourritures terrestres…
 
Grand prix 2002 de la musique traditionnelle.
Officier des Arts et des Lettres en décembre 2004.
 
A part ça, il a les yeux bleus, les cheveux gris et parle allemand, français, anglais et alsacien. Il sait nager et aimerait tellement faire du twirling bâton.
 
ERWIN SIFFER

Né dans une famille de comédiens musiciens, Erwin a connu le plancher de la scène dès son plus jeune age. S’il débute sa formation musicale à 8 ans avec des cours de piano classique, il se dirige rapidement vers le jazz et l’improvisation et intègre à 16 ans, la classe de jazz du Conservatoire National de Région de Strasbourg.
Benjamin Moussay et Stephan Oliva y seront ses professeurs. Il obtient en 2000 un DEM mention TB à l’unanimité et un an plus tard, un prix Interrégional supérieur de jazz. Globe-trotter à ses heures, de nombreux voyages en Bulgarie, Chine, Inde, Amérique latine et Afrique ont aiguisé son oreille par la découverte de nouveaux folklores musicaux. Aujourd’hui leader de son propre trio, Erwin est aussi membre depuis 7 ans du Pitch Quartet avec lequel il a remporté le 3ème prix
de groupe au concours de la Défense à Paris, assuré la première partie du saxophoniste Steve Coleman ou du guitariste Marc Ducret à Perpignan, et invité le guitariste Serge Lazarevitch pour réaliser une création autour de la musique de Jimi Hendrix…
 






05/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres