Quand Rosheim restaure son patrimoine. - La gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Quand Rosheim restaure son patrimoine.

Dans un précédent article, je vous parlais de l'histoire et des monuments de la ville de Rosheim, ainsi que de ses vestiges médiévaux ( http://http://www.la-gazette-des-9.com/les-enceintes-medievales-de-rosheim#.Vdnx4953po4.facebook ).

Afin de conserver le patrimoine existant, notamment le mur d'enceinte de la ville datant du XIVème siècle, un chantier est mené par la municipalité en partenariat avec l'Association des Amis de Rosheim. Ce chantier de restauration a débuté le 3 août, et s'achève le 28.

 

enceinte5.jpg

 

 

 

Depuis le début du mois, on assiste aux abords de la médiathèque Josselmann à un chantier de restauration du mur d'enceinte allant de la rue du Général de Brauer à la rue des Bergers. Anne-Sophie Martz, agent du patrimoine de la ville, s'est occupée de la logistique du projet en faisant appel à un jeune Lyonnais, Loïc Benoît, responsable du chantier, ainsi qu'à Auriane Lorphelin, tous deux diplômés en archéologie.

 

benoît.jpg

Loïc Benoît.

 

Afin de pouvoir mener à bien ces travaux, des bénévoles sont venus relever leurs manches suite à l'appel lancé au mois de février dernier. Il est prévu qu'une partie de 20 mètres sera restaurée durant ce chantier.
L'autre portion du mur sera quant à elle coffrée et étayée pour des raisons de sécurité, afin d'éviter tout risque d'effondrement.

 

enceinte2.jpg

Partie du mur rénovée, côté intérieur.

 

enceinte3.jpg

Partie du mur en attente de coffrage.

 

Lors de la visite guidée du chantier qui s'est tenue jeudi dernier 20 août, Loïc Benoit a fait un bref rappel historique sur l'époque médiévale et la construction des murs d'enceinte de la ville. Il a ensuite expliqué la méthodologie employée. Durant une bonne dizaine de jours, l'équipe s'est tout d'abord concentrée sur l'étude archéologique du site en faisant un relevé topographique et une prise de mesures, afin de réduire à l'échelle dans le but d'effectuer des dessins. Une couverture photographique a ensuite été réalisée, ainsi que l'enregistrement des données relevées sur le mur. Puis, la phase des travaux a pu débuter avec une étape de consolidation et de remontage du parement. Pour cette étape, il est important de signaler que la méthodologie employée au XIVème siècle a été respectée. Quant à l'utilisation des matériaux, elle est similaire, à quelques nuances près, afin de marquer la différence entre l'époque médiévale et la nôtre. Par exemple, le mortier actuel est identique à celui utilisé à l'origine. Seul un léger colorant naturel a été ajouté, afin de faire apparaître la différence entre l'ancien et l'actuel. Concernant les pierres, on notera qu'au XIVème siècle, le mur fut construit en calcaire coquillier blanc. Celui utilisé aujourd'hui est quant à lui un calcaire coquillier jaune, de production locale.

 

enceinte4.jpg

Partie du mur restaurée (à gauche) et non restaurée (à droite), côté extérieur.

 

Outre la nécessité des travaux engagés, ce chantier a permis de découvrir que le mur d'enceinte avait à son origine une double fonction, sociale et défensive, puisqu'il apparaît qu'un chemin de ronde était situé à cet endroit. D'autre part, les trous de boulins (vestiges d'échafaudages médiévaux découverts dans le mur) situés à environ soixante centimètres du sol actuel, permettent d'affirmer de manière évidente qu'à l'origine, le niveau du sol devait être d'environ un mètre cinquante à un mètre soixante-dix plus bas.

 

boulins.jpg

Trous de boulins.

 

On estime également que le mur d'enceinte devait mesurer entre quatre et huit mètres de hauteur, d'autant qu'il est fort probable que l'environnement immédiat était constitué de marais.

 

Aux dernières nouvelles, ce chantier devrait se poursuivre dans le courant du mois de septembre.

 

Il vous reste une possibilité de découvrir le chantier de restauration, le jeudi 27 août, à 18 h. 00, au cours d'une visite guidée gratuite encadrée par Loïc Benoît et Auriane Lorphelin (rendez-vous devant la médiathèque Josselmann).



11/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 170 autres membres