La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Nos caisses, leurs caisses, ou les mesures de B. Cazeneuve.

Suite à une augmentation du nombre de tués sur les routes  de 3.7 % en 2014, soit environ 140 décès de plus qu’en 2013, Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, a annoncé 26 nouvelles mesures.

 

On note, parmi les plus marquantes, la réduction du taux d’alcoolémie chez les jeunes conducteurs, la réduction des vitesses dans les agglomérations ou encore l’interdiction des oreillettes en voiture.
Tous les utilisateurs de la route sont dans la ligne de mire du Ministre.
Sur les 26 mesures annoncées en voici quelques unes.

Fini le kit main libre, les oreillettes, les casques et écouteurs en voiture. Cette mesure permettra, selon Bernard Cazeneuve, de favoriser l’attention et l’audition des conducteurs.
Que les automobilistes se rassurent. Pousser la chansonnette dans sa voiture sera encore autorisé…pour le moment.

Les jeunes conducteurs, quant à eux, verront leur taux d’alcoolémie autorisé abaissé de 0.5 g/l à 0.2g/l, ce qui équivaut à moins d’un verre d’alcool.


Les établissements tels que bars, restaurants ou encore discothèques, qui ont l’obligation de fournir des éthylotests dans le cas d’une fermeture entre 2 h. et 7 h. du matin, seront plus fermement contrôlés et punis s’ils n’appliquent pas cette règle, déjà en vigueur.

Les utilisateurs de deux roues devront obligatoirement porter le gilet jaune en cas d’arrêt d’urgence.

Des radars double-face, permettant de « flasher » les véhicules à l’avant et à l’arrière seront mis en service en 2015.

Il est désormais permis d’exiger, lors de la demande de certification d'immatriculation, la désignation d'une personne titulaire du permis de conduire responsable en cas d'infraction si le conducteur n'a pas pu être identifié. 

Fini également les vitres sur-teintées à l’avant des véhicules qui ne permettent pas de voir les automobilistes ne respectant pas les règles de sécurité énoncées.

Exit du paysage les arbres qui bordent nos routes, considérés comme des « obstacles latéraux ».

Ces mesures sont plus ou moins bien accueillies par les automobilistes qui voient, dans le programme du ministre, une manière de plus de taxer les utilisateurs de la route avec des méthodes plus répressives que sécuritaires.

Vous pouvez vous exprimer sur le sujet dans les commentaires de cet article.

 



02/02/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 182 autres membres