La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Mobilisation contre une fermeture de classe de 6ème au collège de Rosheim.

En fin de journée, des professeurs du collège Herrade de Landsberg de Rosheim , accompagnés de parents d'élèves, de membres du personnel de la vie scolaire et d'AESH se sont mobilisés aux alentours de 17h devant l'établissement pour manifester leur mécontentement et leur indignation contre la fermeture d'une classe de sixième à la rentrée prochaine.
Le cortège a pris ensuite la direction du rond-point de l'enfance.

man9.jpg

Le nombre d'élèves de sixième inscrits en 2021 est de 184 avec des classes déjà surchargées. Le rectorat compte quant à lui environ 150 enfants scolarisés en sixième pour la future rentrée scolaire et tient compte de ce chiffre en baisse par rapport à l'année en cours, pour fermer l'une des 6 classes de ce niveau.
Hors, comme les professeurs l'expliquent, de nouveaux arrivants se manifesteront sans l'ombre d'un doute, des élèves ukrainiens sont également attendus et cela entrainera immanquablement des effectifs supplémentaires non pris en compte à ce jour.

On pouvait lire sur les banderoles des manifestants : "Effectif supérieur à 30 , ça suffit !", "classes surpeuplées = Bien-être oublié, trop c'est trop !", ou encore  "où asseoir les AESH qui aident les enfants ?"

Différents raisonnements émergent de cette situation si le rectorat campe sur sa décision, comme par exemple :

- L'impossibilité d'inscrire des élèves du secteur qui arrivent en cours d'année et qui sont par conséquent affectés dans les collèges hors secteur,
- Issues de secours bloquées dans certaines salles, ou impossibilité de faire certains travaux en binômes à cause du bruit,
- Impossibilité de travailler de manière pédagogique avec les élèves et d'accorder toute l'attention nécessaire à chaque enfant, particulièrement à ceux qui rencontrent des difficultés.



Les AESH s'indignent également comme Babeth Menard Texier qui explique la difficulté à accompagner un élève en difficulté, faute de place dans la salle de classe, ou encore la promiscuité avec les autres élèves qui peuvent être dérangés par ses interventions orales avec son élève.

La FCPE, représentée ce soir par Stéphane de Lavalette souligne également : "

"Le parcours cahotique (du fait du COVID) des futurs élèves de 6e qui ont déjà subi un CM1 hasardeux et un CM2 haché. Ayons un peu de mémoire, ne sacrifions pas ces enfants pour faire quelques économies.
Nos enfants sont notre avenir, c’est une priorité !
Comme nous l’avons déjà dit lors du CA, la FCPE s'associe pleinement aux revendications du corps enseignant en demandant à l’Academie de Strasbourg de stopper cette fermeture de classe et, à minima, de conserver le nombre de classes actuelles".

Le député Philippe Meyer s'est joint à la manifestation pour accorder son soutien aux manifestants. Il précise avoir rencontrer le recteur et que d'ici le mois de juin, une solution serait apportée.







05/05/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 234 autres membres