La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

"Les Sept Abeilles d'Or" enchantent Pisteurs d'Étoiles.

Le festival Pisteurs d’étoiles d’Obernai accueillait hier soir sous son grand chapiteau une soixantaine d’artistes, âgés de 8 à 18 ans, issus du Théâtre Jeunes d’Obernai et alentour et des écoles de musique, pour offrir la première du spectacle Les Sept Abeilles d’Or, écrit et mis en scène par Marcela Bernardo.

 

 

Cette pièce, onzième création du Théâtre Jeunes, est une comédie musicale grand format entièrement interprétée par des enfants et des adolescents. Comédiens, chanteurs et musiciens se sont ainsi retrouvés en scène durant plus de deux heures, accompagnés par deux professeurs de l’école de musique, tout en suivant la chorégraphie de Valentina et Alejandro, danseurs de la troupe de Marcela.

Cette nouvelle création nous transporte au début du XXème siècle pour nous raconter une histoire de petites gens pendant la Grande Guerre. Dans cette période, aussi violente qu’absurde, les protagonistes s’évertuent à protéger les plus simples valeurs de la vie devenues monnaie bien rare…

 

abeille1.jpg

 Laetitia Paz.

 

Ce spectacle a demandé à Marcela Bernardo une année d'écriture. Un immense travail de rigueur et de précision lui a permis de laisser les interprètes se gérer seuls, en coordonnant l'ensemble à partir de la régie. Rien n'étant laissé au hasard, les comédiens, tous pétris de talent, se surpassent dans leur interprétation. Que ce soit sur le plan de la gestuelle, des déplacements, de la diction, des chorégraphies, tout est rendu avec une très grande justesse. Même les nombreux changements de costumes, qu'il faut parfois réaliser durant des "précipités", sont parfaitement maîtrisés.

 

Plusieurs scènes se succèdent, relatant diverses situations se déroulant avant, pendant et après la Grande Guerre, et évoquant les "Années Folles" entre autre lors d'un bal. On passe de la gravité à la légèreté, de l'humour à l'émotion avec une grande justesse de ton. Tous les comédiens, bien qu'amateurs, donnent le meilleur d'eux-mêmes pour permettre cette continuité dans le récit.

 

La partie musicale est remarquable par sa recherche et sa qualité, faisant alterner mélodies et bruitages, avec toujours le souci de "coller" à l'action.

 

Une très grande réussite, qui est le fruit d'un travail collectif conduit avec passion par Marcela Bernardo et qui a reçu le label "Alsace 14-18, le centenaire".

 

abeille2.jpg

Laetitia Paz.

 

Prochaines représentations :

 

Mercredi 6 Mai - 20h 00. Obernai, Grand Chapiteau.

Mercredi 20 Mai - 18h 00. Geispolsheim, Espace André Malraux.



06/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 236 autres membres