La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Rosheim : Histoire, monuments historiques et enceintes médiévales.

Histoire de la ville de Rosheim :

Petite ville au passé riche et dotée d'un patrimoine exceptionnel, Rosheim a su garder son cachet médiéval.

L'occupation du site est attestée dès le néolithique. C'est en 778, sous Charlemagne, qu'apparaît la première mention de "Rodashaim", alors simple village.
Vers 1220, les premières fortifications en pierre sont érigées. Cinquante ans plus tard, Rosheim accède au statut de ville et se dote d'un sceau. Confirmée comme ville "impériale" en 1303, la cité viticole gagne rapidement en importance. En 1354, elle fait partie des dix villes alsaciennes qui créent la Décapole, alliance d'entraide et contrepoids au pouvoir féodal.

Grâce à la viticulture et à une bourgeoisie active, la Renaissance est synonyme de prospérité. Les belles et vastes maisons à colombages du centre-ville et le puits aux Six Seaux en témoignent.
Comme le reste de l'Alsace, la ville subit les affres de la Guerre de Trente Ans, de 1618 à 1648. Mais au XVIIIème siècle, Rosheim renoue avec la prospérité. Sont alors construits l'Hôtel de Ville et l'église Saint-Étienne.


Les enceintes médiévales :

La ville de Rosheim possède encore d'importants et significatifs vestiges de ses enceintes médiévales.
Il s'agit de deux enceintes concentriques. L'une, à l'intérieur, dont il ne subsiste que peu de partie visible (étant englobée dans des constructions) date du XIIIème siècle.
L'autre, extérieure, beaucoup plus développée, d'un tracé rectangulaire allongé est aménagée au XIVème siècle, soit un périmètre de 2300 m. avec ses trois portes et huit tours.

Jusqu'au XIXème siècle, cette enceinte extérieure était encore complète. De nos jours, il ne subsiste plus que deux portes et quatre tours pour plus de 1100 mètres de mur.
Cette enceinte et son tracé constituent encore un élément structurant de l'urbanisme de Rosheim et permet de garder un souvenir visible d'une spécificité de la ville.

La politique locale s'est orientée vers une sauvegarde du patrimoine. Deux portes ont été restaurées : la Porte Est (Porte de Strasbourg ou porte de la Vierge) en 1976 et la porte Nord (ou porte du Lion) en 1984.
D'après Daniel Gaymard. Architecte en chef des monuments historiques.


La tour Sainte Marthe : 

Elle fait partie de la deuxième enceinte des fortifications de la ville médiévale, mise en place à la fin du XIIIème et tout au long du XIVème siècle. Construite et transformée en plusieurs étapes, elle fit encore l'objet de réaménagements au XVI et XVIIème siècles. Elle semblerait avoir été édifiée afin d’assurer la défense particulière du château. Elle faisait partie de la propriété occupée par le Comte de Salm Reifferscheidt, Gouverneur Général d’Alsace, aux premières heures de la Guerre de Trente Ans.

Vendue en 1833 par la ville au comte François de Brauer, elle doit son aspect actuel aux travaux d’aménagement réalisés par cette famille au XIXème siècle où elle servit même d’habitation. Au XXème siècle, elle demeurait un domaine privé et préservé avant son acquisition par la ville de Rosheim en 1968 et le réaménagement complet du grand parc de la propriété Sainte-Marthe en 1971-1972. Classée Monument Historique en 1920 et 1930, elle a fait l’objet d’une restauration complète par la ville de Rosheim en 1993-1994.


reportage AG et spectacle AAK 085.JPG

reportage AG et spectacle AAK 089.JPG

 

Les portes de la ville :

Prestigieux vestiges des deux enceintes médiévales, les portes monumentales protégeaient la ville tout en affichant son rang. La Tour de l'Horloge ou Zittgloeckel est située dans le prolongement de l'Hôtel de Ville. Avec la Tour de l'École elle faisait partie des premières fortifications, érigées au début du XIIIème siècle. Un second rempart, édifié aux XIII et XIVème siècles, comportait 8 tours et 3 portes, dont subsistent la Porte Basse à l'Est, et celle du Lion au Nord.

Noel Rosheim 005.JPG
La Tour de l'Horloge


reportage AG et spectacle AAK 080.JPG
La Tour de l'École.

reportage AG et spectacle AAK 073.JPG
La Tour du Lion

 

reportage AG et spectacle AAK 076.JPG
La Porte basse, appelée également Porte de la Vierge.

Patrimoine historique de la ville :

L'Église Romane (église Saints-Pierre-et-Paul) :

Cette église du XIIème siècle en est le plus bel exemple. L'art roman et ses influences stylistiques s'expriment magnifiquement, avec son bestiaire sculpté et ses chapiteaux ouvragés. Ce monument est ainsi le plus complet et le plus typique de l'architecture romane alsacienne.

Le bâtiment en grès rouge et jaune a été construit autour de 1150, la croisée du transept et le clocher ont été rehaussés à partir de 1286, en style gothique.
Les travaux ont commencé par l'abside qui reste aujourd'hui encore la partie la plus richement décorée. Quelques-unes des sculptures ont été abattues ou endommagées pendant la Révolution française.

 

L'intérieur de l'église est petit et simple et impressionne avant tout par ses proportions harmonieuses et le contraste volontaire entre les larges blocs et les pierres plus étroites des murs. L'ornementation principale se trouve sur les chapiteaux sculptés dont le fameux « chapiteau à têtes » avec ses 21 figures humaines. L'orgue de 1733 est une œuvre d'André Silbermann. 

L'édifice fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1840.

À découvrir :

à l'extérieur

  • la fenêtre de l'abside entourée des 4 évangélistes.
  • les nombreuses sculptures de personnages et d'animaux fantastiques (le vieillard barbu, le lion dévorant l'agneau, l'ours à la galette...)
  • les acrotères.

à l'intérieur

  • le chapiteau des 21 têtes.
  • les gémeaux du zodiaque.

rosheim1.jpg

 
romane.jpg

église rom2.jpg

église rom1.jpg


La Maison Romane (ou maison païenne) :

La Maison Romane, construite en 1154, est l'un des plus anciens témoignages d'architecture civile médiévale en Alsace. Son plan carré, ses pierres en grès à bossage et ses petites ouvertures lui donnent un aspect de tour fortifiée qui rappelle les châteaux forts du Moyen-Âge. Classée monument historique depuis 1922, restaurée en 2000-2001, la Maison Romane vous accueille pour vous conter ses origines et la vie à l'époque de sa construction. Tout un univers peuplé d'animaux extraordinaires, de chevaliers courageux et de mécanismes surprenants...
Pour en savoir plus sur son histoire :  http://www.chateauxforts-alsace.org/page_consultation.php?page=385

 
maison romane.jpg


L'église Saint-Étienne :

 

Joyau de l'architecture néoclassique en Alsace, l'église catholique Saint-Étienne fut construite à la fin du XVIIIème siècle. Les plans, inspirés de la Rome antique, visent un effet de grandeur. Outre 4 colonnes doriques, la façade, monumentale, accueille les statues de Sainte Odile et Saint Arbogast. Le clocher, conservé de la précédente église, date du XIIIème siècle.
L'église est l’œuvre de l'architecte Salins de Monfort qui construisit également le Château des Rohans à Saverne.
De l’église primitive ne subsiste que le clocher actuel, de style roman tardif, qui abrite la chapelle baptismale. L’édifice actuel fut construit juste avant la révolution de 1789.
Il est caractéristique du style néo-classique en vogue à la fin du XVIIIème siècle.
Grandeur, géométrie, dépouillement, la façade avec son portail monumental en est une parfaite illustration !
Le plan de l’église correspond à une nef unique, rectangulaire, de 18.5 x 35m. Le mobilier : maître-autel, autels latéraux, chaire, confessionnaux, grille de communion, est celui d’origine ce qui confère à l’ensemble une grande unité.
Les trois retables ont été remplacés en 1800, car détruits durant la Révolution.
Ils représentent la lapidation de Saint Étienne, la Nativité de la Vierge et Sainte Catherine. Les vitraux datent du début du XXème siècle. Une tribune, à la concavité opposée à celle de la grille de communion, supporte un orgue Stiehr et Mockers de 1860, complété par une traction électro-pneumatique de Rinckenbach.
L’église est classée monument historique depuis 1990.
 

exté.jpg



 

 



11/03/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres