La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Gastronomie et culture alsacienne, quel délicieux mélange !

Imaginez un savoureux Ropfkueche à l'odeur délicate de noix, de noisettes ou d'amandes. Imaginez des amateurs de pâtisserie dans leur cuisine dès l'aube pour préparer avec amour, et un peu de stress parfois, cette douce spécialité rosheimoise.
Imaginez ensuite un jury aux papilles averties prêt à départager les 31 Ropfkueche mis en concours ce dimanche en tâtant le moelleux de la pâte, en inspectant les contours généreux, la coloration dorée, et goûtant ce mets savoureux.
Imaginez ensuite la réflexion, l'hésitation, le choix de ce même jury qui avait pour difficile tâche d'asseoir sur le trône de la gastronomie pâtissière locale l'élu et ses trois dauphins.
Enfin, imaginez la tension des participants curieux de connaître les résultats. Prenez un peu de recul et laissez-vous porter par des éclats de rires et des chansons, du talent et du partage.
Vous aurez la recette d'une journée réussie, placée sous le signe du traditionnel alsacien alliant gastronomie et culture.

ropfkueche 068.JPG
©Laetitia Paz-Pelletier.
Quelques Ropfkueche mis en concours.

Hier, en passant les portes de la Halle au Marché, je me suis sentie fière d'être Alsacienne. Fière d'avoir grandi dans cette belle cité qu'est Rosheim.
Ce que j'envisageais au départ comme un simple concours, ponctué par une récréation donnée par une figure emblématique de la culture alsacienne, s'est transformé en bonheur d'appartenir à une région, un territoire et une ville.

J'ai redécouvert le plaisir simple de partager un moment convivial avec les gens de mon cru et de ma terre mais surtout, je me suis laissée porter par le dynamisme d'une association, celle des Professionnels du Canton de Rosheim et d'une municipalité soucieuse d'apporter des moments de bonheur à ses habitants.
J'ai découvert également la joie que peuvent apporter deux hommes, Roger et Erwin Siffer, par leur talent, leur implication culturelle locale et leur grand professionnalisme en matière de spectacle, ou plutôt devrais-je dire en matière de spectaculaire.

Carole Modry, présidente de l'Association des Pros du Canton et ses fidèles collaborateurs se sont alliés à Michel Herr et ses adjoints, et à un jury composé d'hommes et d'une femme issus pour la plupart d'entre eux des métiers de la bouche, présidé par Joseph Rohmer, pour offrir à qui le souhaitait une belle journée.
Si la matinée fut placée sous le signe du sérieux avec l'arrivée des premiers Ropfkueche dès 8h30 et de la réflexion du jury qui départageait les gâteaux mis en concours selon plusieurs critères (http://www.la-gazette-des-9.com/concours-du-ropfkueche), l'après-midi fut quant à elle un grand moment de franche rigolade avec le spectacle de Roger et Erwin Siffer qui ont mis le feu à la Halle au Marché.

Maniant le verbe comme personne, Roger Siffer use et abuse à bon escient de son humour pointu et parfois grinçant pour faire rire.
Parisiens et Lorrains en prennent pour leur grade, Woodstock tente d'imposer son décor à Rosheim et l'on apprend que Mick Jagger est très célèbre...à Breitenbach et que Paul McCartney vient du Val de Villé.
On revisite l'histoire de notre belle Alsace, on redécouvre ses particularités linguistiques selon la région d'où l'on vient.
Puis on affine son oreille et on se laisser porter par l'indéniable talent de ce père et de ce fils, complices sur scène comme dans leur quotidien.
On s'aperçoit que l'humour, difficile exercice dans le domaine de l'art, est savamment dosé et que ces deux personnages s'accordent parfaitement.
Participer à un spectacle de Roger et Erwin Siffer, c'est s'assurer de passer un moment où l'on découvre que musique, jeu d'acteur et chant, trois disciplines totalement différentes mais pas opposées, prennent une autre dimension quand les artistes maîtrisent un tout qui forme une alchimie...spectaculaire.

siffer.jpg
©Laetitia Paz-Pelletier.
Roger et Erwin Siffer.

Pour parfaire un programme qui l'était déjà, on retiendra de cette belle journée que les bénéfices des ventes de la buvette et des Ropfkueche (dont les 4 vainqueurs ont été mis aux enchères pour des sommes allant de 14 à 32 euros, pour le premier prix) sont revenus en intégralité à l'Association des Amis de Saint-Jacques de l'hôpital local de Rosheim.
Parmi les très nombreux spectateurs siégeaient au premier rang des résidents de la maison de retraite et de l'hôpital et on devinait dans leur regard le bonheur de partager quelques chansons.

À l'issue du spectacle, les concurrents ont été mis à l'honneur. Michel Herr a remercié l'ensemble des participants, dont la plus jeune, Léa Kocher, est à peine âgée de 8 ans, mais également Nathalie Friedrich (membre de l'Association des Professionnels du Canton) et sa famille pour son implication dans l'organisation de ce mémorable événement.


ropfkueche 037.JPG
©Laetitia Paz-Pelletier.
Les participants au concours.


Ce concours a réuni 31 participants dont deux hommes, et les grands gagnants sont :

1er Prix : Isabelle Volkringer.
2ème Prix : Georgette Gay.
3ème Prix : Blandine Spielmann.

4ème Prix : Brigitte Bacq.

Ils remportent chacun un repas dans les 4 restaurants participant à l'opération.

ropfkueche 052.JPG
©Laetitia Paz-Pelletier.
Les gagnantes du concours, de gauche à droite : Brigitte Bacq, Blandine Spielmann, Georgette Gay et Isabelle Volkringer, avec Carole Modry.


Un tablier de cuisine "Ropfkueche de Rosheim" est mis en vente pour toutes les personnes intéressées.
Il est disponible au prix de 15 euros auprès du magasin Magpresse de Rosheim et à l'Office du Tourisme de la ville.

ropfkueche 064.JPG
©Laetitia Paz-Pelletier.
Tablier mis en vente porté par Carole Modry, présidente de l'Association des Professionnels du Canton de Rosheim.



Laetitia Paz-Pelletier.

 

 

 



09/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres