La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Chronique de la grande guerre en Alsace.

Les archives de 14/18 à voix haute.


Vendredi 14 novembre, la salle des fêtes de Boersch offrait au public une lecture spectacle de textes historiques conservés aux  archives départementales du Bas-Rhin.

Les célébrations du 11 novembre revêtent, en cette année 2014, une tonalité particulière, particulièrement en Alsace. Il y a 100 ans, lorsque éclate la Première Guerre Mondiale, l’Alsace est allemande depuis plus d’une génération.
À l’occasion des commémorations de ce centenaire, les Archives Départementales du Bas-Rhin, en partenariat avec la commune de Boersch, invitait le public à plonger dans les Chroniques de la Grande Guerre en Alsace.

Clés d’accès à la matière première de l’Histoire, les documents d’archives offrent un aperçu riche de détails sur la guerre vécue au jour le jour, au front comme à l’arrière. Ils expriment également toute la complexité de la situation de l’Alsace, allemande de droit, mais souvent française de cœur. Comptant des combattants dans les deux camps et continuellement envahie par les deux belligérants, la région est prise entre deux feux, entre deux fronts. Face aux documents officiels, provenant des administrations et plus ou moins marqués par la propagande, il est intéressant de donner, en contrepoint, les journaux de guerre tenus au jour le jour par des témoins, ou les nombreuses cartes et lettres échangées entre les soldats et leurs familles. 

Catherine Javaloyès, la Française, et Petra Weimer, l’Allemande, deux comédiennes de la compagnie théâtrale Le Talon Rouge, ont lu des textes provenant des fonds des Archives Départementales ou repérés à la faveur de la "Grande Collecte 14-18" (dont la première édition a été organisée en novembre 2013), tandis qu’une musicienne, la clarinettiste Sylvie Brucker, mettait ces mots en résonance.

La lecture évoquait différents aspects du conflit (vie quotidienne des civils et des combattants, question nationale, rôle de la foi dans le maintien du moral, etc.) et les répercussions profondes de la guerre : bouleversements sociaux, développement d’une industrie de guerre, mise entre parenthèse de la vie démocratique, etc. 

À Boersch, la soirée était l’occasion de mettre en valeur une chronique de guerre d’origine privée prêtée aux Archives Départementales par Mme Simone Metz, de Boersch, ainsi que le Journal tenu par Charles Spindler qui fut publié en 1925. Ces témoignages individuels qui retracent des parcours de vie bas-rhinois sont les précieux compléments et, parfois, contrepoints, d’une histoire collective terrible.

FRAD067_GC_175_LIENHARD_03_001 (1).jpg



27/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 182 autres membres