La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

La Gazette des 9, le journal de Rosheim et du Piémont des Vosges

Charlie Hebdo, les dons sont faits, rien ne va plus !

Presque cinq mois après l'attentat perpétré au sein de la rédaction de Charlie Hebdo, le journal satirique n'est pas mort mais semble grièvement blessé.
Luz annonçait ce mardi (19 mai 2015) qu'il quitterait la rédaction au mois de septembre et 15 des 20 salariés du journal ont exposé leurs revendications et griefs dans une tribune du Monde en date du 31 mars 2015.
Ils réclamaient, entre autre, une refondation de Charlie Hebdo, se traduisant par un actionnariat réservé aux salariés du titre et le droit de prendre part de manière collective aux décisions qui engagent le journal.

Pour connaitre l'intégralité de la tribune du Monde, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/03/31/pour-la-refondation-de-charlie-hebdo_4607026_3236.html

Les bénéfices.

Selon certains grands titres de presse, les bénéfices engrangés seraient de 30 millions d'euros. Une information démentie par les deux principaux actionnaires, Riss et Éric Portheault (le troisième actionnaire étant la famille de Charb).
Selon eux, le chiffre annoncé serait totalement ubuesque puisqu'il avoisinerait en réalité les 12 millions brut, avant impôts sur les sociétés.
En toute logique, les recettes devraient être réparties entre les actionnaires, mais Riss et Éric Portheault affirment ne pas vouloir se partager les dividendes.
Pour information, les parts d'actions seraient réparties comme suit : 
Riss : 40 %, Éric Portheault : 20 % et les parents de Charb tué dans l'attentat : 40 %.

Un sujet sensible qui tend à faire polémique au sein de la rédaction car, selon un article de L'OBS Société édité le 19 mai : "Par le passé, rappelle BFM Business, les bénéfices tirés de la vente des 500.000 exemplaires du numéro où figuraient les caricatures de Mahomet, en 2006, "avaient été reversés en quasi-totalité aux actionnaires", suscitant une polémique chez les salariés, dont les salaires étaient faibles."

Toujours selon le même titre, il faut prendre en compte "environ 4,3 millions d'euros", recueillis auprès de "36.000 donateurs venant de 84 pays différents", précisent le nouveau directeur de la publication, le dessinateur Riss, et le gérant du titre, Éric Portheault. Une somme à laquelle l'hebdomadaire "a intégralement renoncé en faveur des victimes", assure la direction du journal. Elle sera "déposée à la Caisse des dépôts et consignations" et "la répartition de ces dons sera confiée à une commission de sages", désignés à la demande du journal par la ministre de la Justice.

charlie gazette.JPG


Destination des dons.

Pour Riss, les choses sont claires. Les dons seront destinés aux familles des victimes. Il  précise également dans une interview donnée au Monde que : "Charlie ne pourra pas rester à seulement deux actionnaires. Il y aura une ouverture du capital." Mais il s'oppose à une participation à parts égales et repousse toute décision à septembre, après la nouvelle formule du journal et précise que : "Le produit des ventes dans les caisses du journal servira aussi à créer une fondation notamment pour enseigner la liberté d'expression à l'école".


Luz abandonne la partie.

La nouvelle a été révélée par Luz hier dans un entretien accordé à Libération. Visiblement encore très affecté par les tragiques événements, il s'agirait d'un choix personnel du dessinateur n'ayant rien à voir avec la polémique et les différences d'opinions sur l'avenir du journal :
"Si je me barre, c'est que c'est difficile pour moi de travailler sur l'actualité", explique le dessinateur dans cet entretien. "Ça n'arrive plus à m'intéresser, en fait, ce retour à la vie normale de dessinateur de presse. Beaucoup de gens me poussent à continuer, mais ils oublient que le souci, c'est l'inspiration."

 

 

 

Affaire à suivre, donc...







20/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 231 autres membres